Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.
France Nation Verte
France Nation Verte

Mesurer l’impact

Publié 08/03/2024|Modifié 08/03/2024

Le tableau de bord de la planification écologique.

Si la transition écologique est l’affaire de tous, sa réussite exige un exercice de transparence quant au chemin que nous avons à parcourir collectivement. Entreprises, pouvoirs publics ou citoyens : nous avons tous besoin de visibilité sur les objectifs à atteindre, et de stabilité sur les domaines dans lesquels nous pouvons nous engager. C'est le sens du tableau de bord de la planification écologique.
Plantation d'un chêne vert, projet de restauration des dunes de la forêt domaniale de Quiberon
Plantation d'un chêne vert, projet de restauration des dunes de la forêt domaniale de Quiberon / Manuel Bouquet / Terra
Les 250 indicateurs regroupés dans le tableau de bord de la planification écologique contribuent à l'exigence de transparence en clarifiant où nous en sommes, et où nous allons. L’ambition est qu’il nous permette demain, de mesurer l’impact des actions mises en œuvre en faveur du climat, de la biodiversité et de la préservation des ressources. Le SGPE propose ainsi une vision quantifiée et partagée des leviers clés de la planification, tels qu’ils sont estimés à ce jour, dans les grands secteurs que sont les transports, le bâtiment, l’énergie, l’industrie, l’agriculture, l’alimentation, l’eau, les écosystèmes naturels et l’économie circulaire, à l’horizon 2030.

Avancer ensemble

Sans surprise, la marche à franchir est haute. Et d’un sujet à l’autre, les objectifs envisagés pour l’horizon 2030 varient en termes d’intensité et d’impact. Si plusieurs sujets restent encore à affiner avec nos parties prenantes, une chose est sûre : les efforts consentis et les actions engagées ces derniers mois se mesurent déjà positivement, comme en témoigne l’accélération de la baisse des émissions nationales de gaz à effet de serre. Plusieurs indicateurs montrent de fait une belle dynamique : ainsi la progression de la part des voitures particulières électriques en 2023 donne-t-elle du crédit à l’objectif 2030, tout comme l’augmentation de la puissance installée de production électrique solaire.
Dans le même temps, il est important de reconnaître que d’autres domaines nécessitent, au regard des données actuelles, une accentuation des efforts. C’est le cas pour les rénovations d'ampleur de logement - soutenues notamment par le dispositif MaPrimeRenov’ refondu dans cette optique, pour le développement des réseaux de chaleur ou encore pour la baisse des prélèvements d'eau douce.
La lecture du tableau de bord permet ainsi d’appréhender l’ampleur et la complexité des changements à opérer, tout en révélant, levier par levier, le caractère atteignable de ces objectifs si chacun selon ses responsabilités prend la juste mesure du travail à entreprendre.

Un nouveau réflexe

Cette version « béta » du tableau de bord de la planification écologique est appelée à évoluer dans les prochaines semaines pour devenir plus maniable, fournie et fonctionnelle, et intégrant de précieux retours utilisateurs. Elle est le fruit d’un travail interministériel essentiel qui va se poursuivre en intégrant à la fois de nouvelles données (adaptation au changement climatique, objectifs post-2030, vision territoriale…) et de nouveaux enjeux (disponibilité de la donnée, coordination avec les autres bases de données existantes, tableaux spécifiques pour certains territoires, notamment ultra-marins, etc…).
Connaître le chemin et mesurer l’impact doit devenir progressivement le réflexe simple de celles et ceux qui ont un rôle à jouer pour la réussite de la transition écologique, et le tableau de bord des indicateurs espère y contribuer.

Partager la page


Restez informés

Pour recevoir les prochaines actualités du Gouvernement, il vous suffit d’activer les notifications. Vous en recevrez quelques unes par semaine.