La 9e édition du Comité interministériel du handicap

Publié 16/05/2024|Modifié 16/05/2024

Le Premier ministre, Gabriel Attal, a présidé la 9e édition du Comité interministériel du handicap le mardi 16 mai 2024. Cette instance est chargée d'établir les orientations de l’action du Gouvernement dans le domaine du handicap et de suivre leur mise en œuvre.

Gabriel Attal et les ministres Nicole Belloubet et Fadila Khattabi au Comité intermnistériel du ahndicap de mai 2024.
Le Premier ministre, Gabriel Attal, a présidé la 9e édition du Comité interministériel du handicap (CIH), le mardi 16 mai 2024.
À cette occasion, il a fait un point d’étape complet sur la mise en œuvre des réformes annoncées par le président de la République en avril 2023.

Aujourd’hui, nous comptons plus de 470 000 élèves en situation de handicap à la rentrée 2023 dans les établissements scolaires. C’est près de 50 % de plus qu’en 2017. Qu’ils soient à l’école ou en établissements spécialisés, l’enjeu est immense : tous les enfants doivent avoir accès à l’éducation.

Gabriel Attal

  • Premier ministre

Des annonces du CIH

Les pôles d'appui à la scolarité (PAS)

Au cours du CIH, le Premier ministre a notamment annoncé la mise en œuvre de l'acte 2 de l'école pour tous, incluant l'intégration du médico-social dans les établissements scolaires avec les pôles d'appui à la scolarité :

  • dès la rentrée 2024, quatre départements préfigurent les PAS : le Var, la Côte d'Or, l'Eure-et-Loir et l'Aisne. D'ici à 2027, des PAS seront présents sur tout le territoire,
  • les PAS sont constitués d'un professeur référent, d'un éducateur spécialisé et d'accompagnant d'élève en situation de handicap. Leur objectif est de faire en sorte que l'école s'adapte aux élèves à besoins particuliers, et non l'inverse. Ainsi, ces PAS serviront de points de contact pour les parents, les élèves et les enseignants, facilitant une aide plus rapide et plus accessible.

Les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH)

Le Premier ministre a demandé aux ministres de construire une véritable carrière pour les AESH avec des possibilités d'évolution : cet été, les ministres présenteront un plan d'action pour les AESH visant une meilleure reconnaissance de cette profession. Ce plan inclura de véritables parcours de formation, des perspectives de carrière et, potentiellement, des validations des acquis d'expérience.

Pour aller plus loin



Partager la page


Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de info.gouv.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction