Les centres de régulation médicale recrutent !

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 15/05/2023

Le ministère de la Santé et de la Prévention lance une campagne de valorisation du métier d'assistant de régulation médical (ARM).

Un centre de régulation médicale.
Devenir cette voix qui oriente, conseille les personnes dans l’urgence et déclenche l’envoi des secours pour sauver des vies.
Dans un contexte de tension dans les établissements médicaux et d’appels aux centres 15 de plus en plus nombreux, l’efficacité de la régulation médicale en amont est primordiale pour fluidifier l’accès aux soins pour tous.

Les assistants de régulation médicale (ARM) sont essentiels pour venir en aide aux patients qui appellent le 15, mais cette profession de santé est peu connue alors qu’il y a d’importants besoins de recrutement, je lance la campagne #Le15recrute.

François Braun

  • Ministre de la Santé et de la Prévention
De ce fait, pour faire connaître au plus grand nombre ce métier, le ministère de la Santé et de la Prévention, lance du 15 mai à la fin juin 2023, la campagne « Le 15 recrute ».
Source : Ministère de la Santé et de la Prévention
Réponds présent pour venir en aide.
Rejoins l'équipe du 15 en tant qu'assistant de régulation médicale.
Les trois principaux objectifs de cette campagne :
  1. Faire découvrir ce métier méconnu, mais pourtant incontournable, notamment auprès des jeunes et des personnes en reconversion.
  2. Valoriser les professionnels, par des témoignages, et mettre en avant ce maillon clé dans la prise en charge des appelants aux secours.
  3. Susciter l’intérêt de futurs candidats à la formation et les inciter à rejoindre les CFARM (centres de formation des assistants de régulation médicale).

Qu'est-ce qu'un assistant de régulation médicale ?

Premiers interlocuteurs des appelants, les ARM ont un rôle primordial dans la chaîne de soins. Ils écoutent, analysent et mettent en place le dispositif le plus adapté pour chaque appel (vers le SAMU pour les situations urgentes et vers la régulation de médecine générale pour un besoin de soins non-programmés), et cela dans les plus brefs délais.

Je découvre le métier d'ARM
De plus, le ministère de la Santé et de la Prévention met en œuvre un plan d’action pour renforcer l’attractivité du métier d’assistant de régulation médicale (ARM) avec :
  • Près de 700 places de formation ouvertes à la rentrée 2023.
  • Mise en place de formations en apprentissage.
  • Proposition de reconnaissance du métier en tant que profession de santé.

Partager la page


Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de info.gouv.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !


Sur le même thème

Le choix de la rédaction