Paris 2024

Un héritage durable pour le pays

Publié 22/12/2023|Modifié 19/03/2024

En tant qu’accélérateurs des politiques publiques, les Jeux laisseront une trace durable et seront utiles aux territoires et à leurs habitants.

Des Jeux responsables et utiles - Pour un héritage durable

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 laisseront un héritage utile et durable, fruit d’un travail collectif dans lequel l’État prend une part majeure, en lien permanent avec les collectivités hôtes et ses partenaires

Un héritage durable et utile

Dynamiser le territoire grâce à de nouvelles infrastructures

+ 5 500 terrains en France

Terrains de sport

+ 4 000 en Seine-Saint-Denis

Logements

+ 18 en Seine-Saint-Denis

Bassins de natation

Loin des fameux « éléphants blancs » laissés à l’abandon à la suite de certaines précédentes éditions, les infrastructures construites dans le cadre des Jeux de Paris 2024 seront utiles aux populations.
En Seine-Saint-Denis, le village olympique et le village des médias seront transformés en deux éco-quartiers innovants avec de nouveaux services publics accueillant 4 000 logements, dont près de 40 % seront des logements sociaux. Cinq franchissements urbains permettant de recoudre le territoire et l’emblématique franchissement urbain Pleyel seront créés. Des équipements structurants seront également construits ou rénovés, dont 18 bassins de natation.
Pour l’Île-de-France, le legs phare sera la baignabilité de la Seine et de la Marne pour le grand public ainsi que d’importants aménagements piétons et vélos, et notamment les 415 km de réseau cyclable.
Partout en France, le plan « 5000 terrains », qui sera prolongé dès 2024 par un nouveau plan doté de 300 millions d'euros pour atteindre 10 000 terrains construits, a déjà permis de lancer la construction de 5 500 terrains de sport de proximité.

La Société de Livraison des Ouvrages Olympiques

La Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) est une structure clé de la gouvernance mise en place par l’État pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Son rôle est de livrer les ouvrages olympiques et paralympiques dans le respect des délais, des coûts et des programmes et assurer leur transformation au lendemain des Jeux de 2024 pour garantir aux habitants, aux usagers et aux territoires un héritage ambitieux, durable et exemplaire.

En savoir plus sur la SOLIDEO

Bâtir une Nation sportive

Source : Ministère des Sports et des jeux Olympiques et Paralympiques
Dans la dynamique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Président de la République a décidé de faire de la promotion de l’activité physique et sportive la Grande Cause Nationale en 2024.
L’ambition : changer la place du sport dans notre société pour inverser les courbes de la sédentarité, véritable bombe à retardement sanitaire. Pour cela, un marqueur fort : l’introduction des 30 minutes d’activité physique quotidienne, notamment à l’école pour 4,5 millions de jeunes de 6 à 11 ans.
Aux côtés de ce marqueur phare, d’autres dispositifs seront déployés pour revaloriser la place du sport au cœur du projet éducatif : l’extension du Pass’Sport, la multiplication par 3 des places en sport-études, ou encore l’extension des 2 heures supplémentaires de sport par semaine pour les collégiens.
A ces mesures ciblant prioritairement la jeunesse, s’ajoutent d’autres dispositifs ciblant plus spécifiquement les personnes en situation de handicap et les publics éloignés de l’emploi, pour faire du sport un vecteur d’inclusion et d’insertion. Un soutien sera par exemple accordé à 1 000 clubs, notamment dans les QPV, pour la création d’emploi d’éducateurs sportifs.
En somme, des moyens sans précédents seront mis en œuvre tout au long de l’année 2024 pour faire de la France une « Nation sportive ».

Construire une société plus inclusive grâce aux Jeux

+ 3 000 clubs inclusifs

Clubs inclusifs

+ 1 000 taxis accessibles

Taxis PMR

300h diffusées sur France TV

Jeux Paralympiques

L’accueil en France des Jeux Paralympiques sera un coup de projecteur inédit sur le handicap : 300 heures de compétition seront diffusées en clair par le service public, soit deux fois plus qu’aux Jeux de Tokyo.
C’est aussi l’occasion de changer notre regard sur les personnes en situation de handicap et de construire une société plus inclusive. Aujourd’hui, seuls 47% des personnes en situation de handicap pratiquent une activité sportive régulière, alors que 70% se disent intéressées par le sport. Ainsi, en parallèle des Jeux, 3 000 nouveaux clubs inclusifs seront formés d’ici la fin 2024 à l’accueil des sportifs en situation de handicap.
Le Gouvernement a également lancé un plan pour favoriser le développement de la pratique sportive dans les établissements et services médico-sociaux, et le Pass’Sport a été ouvert à tous les jeunes en situation de handicap de moins de 30 ans. 
Plus que le sport, c’est la société toute entière qui doit s’engager pour faciliter la vie des personnes en situation de handicap. Pour être à la hauteur de l’accueil des nombreux visiteurs en situation de handicap et des 4 400 athlètes paralympiques attendus pendant les Jeux, les Jeux ont été l’occasion d’accélérer la mise en accessibilité de lieux divers : transports, espaces publics, commerces, restaurants, hôtels, etc. C'est notamment en ce sens que le fonds accessibilité, doté de 300 millions d'euros, a été déployé par le Gouvernement.

Favoriser l'emploi et le développement économique

181 000 emplois mobilisés

Emploi

2,8 millions d'heures

Insertion

+ de 88% de prestataires français

Prestataires

79% des attributaires sont des TPE/PME

Marchés publics

304 entreprises de l'ESS

Economie sociale et solidaire

Faire en sorte que les Jeux de Paris 2024 soient les plus irréprochables possibles, c’est aussi veiller à ce qu’ils constituent un levier d’opportunités économiques pour les acteurs locaux.
A cet effet, l’objectif initial de réserver 25% des marchés publics publiés par Paris 2024 et par la SOLIDEO à des TPE, PME et structures de l’ESS a été largement dépassé. Plus de 88% des entreprises prestataires du comité d’organisation sont françaises, et ce chiffre monte jusqu’à 99% pour les entreprises travaillant sur les chantiers des Jeux, dont 75% établies en Ile-de-France.
Les Jeux sont ainsi un vecteur d’emploi : pendant l’évènement, ils mobiliseront au total 181 000 emplois directs et indirects, dans des secteurs aussi variés que le tourisme (62 000 emplois mobilisés), l’organisation (89 000 emplois dont 30 000 dans la sécurité privée) ou encore la construction (30 000 emplois).
Ces emplois bénéficient aux publics qui en sont le plus éloignés : 10% des heures de travail liées au déploiement des marchés publics de Paris 2024 et de la SOLIDEO leur sont dédiées. Au total, plus de 2,8 millions d'heures d'insertion ont déjà été réalisées, ce qui dépasse l'objectif initialement fixé.

Partager la page