Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.
Paris 2024

Des athlètes français au meilleur de leur performance

Publié 20/03/2024|Modifié 14/12/2023

Ces dernières années, avec la perspective de voir enfin revenir les Jeux d’été en France, le sport français a entamé sa mue.

« La France peut très clairement un jour intégrer durablement le top 5 olympique et paralympique, j’y crois ».

Emmanuel Macron, Président de la République française

  • 13 septembre 2021, discours aux médaillés de Tokyo
Pour atteindre l’objectif ambitieux fixé par le président de la République d’inscrire durablement la France dans le top 5 des nations olympiques et paralympiques, la France a fait le choix fort d’engager une évolution en profondeur de son modèle sportif et de le doter de moyens inédits.

La mobilisation de moyens inédits

Au cours des dernière années, l’État a considérablement renforcé les moyens mobilisés pour soutenir l’ensemble des acteurs de la chaîne de la haute performance : les sportifs, leurs encadrements, mais aussi l’ensemble des fédérations. Entre 2016 et 2024, le budget mobilisé par l’État a ainsi augmenté de 68%, pour atteindre 114 millions € en 2024.
Budget mobilisé au soutien direct de la haute 
performance
Budget mobilisé au soutien direct de la haute performance / Source : Ministère des Sports et de Jeux Olympiques et Paralympiques
Cette augmentation inédite a par exemple permis aux fédérations d’améliorer leurs programmes de préparation et d’augmenter leurs équipes d’encadrement – entraineurs, personnels médicaux et paramédicaux, etc.
Concernant plus spécifiquement la haute performance paralympique, l’accroissement des moyens mobilisés au cours des dernières années est encore plus soutenu : ils ont été multipliés par 3,5 entre 2017 et 2023. Cette stratégie a déjà commencé à porter ses fruits : avec 55 médailles paralympiques à Tokyo en 2021, contre 28 à Rio en 2016.

A titre exceptionnel, le montant des primes accordées aux médaillés sera rehaussé pour les Jeux de Paris 2024. Un médaillé d’or recevra 80 000 € (contre 65 000 € à Tokyo), un médaillé d’argent recevra 40 000 € (contre 25 000 € à Tokyo), et un médaillé de bronze recevra 20 000 € (contre 15 000 € à Tokyo). Pour chaque médaille obtenue, l’encadrement technique se répartira 100% du montant accordé à la médaille.

Une stratégie profondément renouvelée : « Ambition Bleue »

Lancé en juillet 2020 par l’Agence nationale du sport, le programme « Ambition Bleue » accompagne les athlètes vers la réussite en leur offrant les meilleures conditions de préparation.
Ce programme repose sur les quatre axes suivant :

La « cellule performance », qui regroupe aujourd’hui 653 sportifs été et hiver, offre aux athlètes les plus prometteurs, ainsi qu’à leurs coachs, un accompagnement adapté

Les sportifs bénéficient par exemple d’un revenu annuel minimum de 40 000 euros. Les entraineurs bénéficient quant à eux, à travers le « Plan Coach », d’une amélioration de leurs conditions de rémunération et de temps de formation dédiés.

A travers une prise en charge personnalisée, le plan « Ambition Bleue » place les sportifs au cœur de l’organisation de la haute performance. Par exemple, celui-ci laisse aux sportifs une plus grande marge de manœuvre sur le choix de leur lieu d’entrainement en leur donnant la possibilité de s’entrainer selon un modèle hybride, entre une structure fédérale permanente et un club ou une structure à l’étranger.

Dans ce cadre, la « Team Ambition Bleue » regroupe une vingtaine de clubs professionnels de sports collectifs, volontaires pour mettre leurs expertises sportives et médicales au service des athlètes et des coachs.

Créées en 2021 et dotées de 80 agents, les 17 Maisons Régionales de la Performance assurent le suivi des athlètes de leur territoire

Ces lieux permettent aux sportifs de disposer de tous les outils favorisant leur progression sur la scène internationale au plus proche de leur lieu d’entrainement.

La préparation des Jeux de Paris 2024 a permis un progrès considérable dans le champ de l’utilisation de la data à des fins d’amélioration de la performance sportive

C’est en ce sens que le Sport Data Hub, une plateforme d’outils permettant aux sportifs, aux entraineurs et aux fédérations d’optimiser leur performance grâce à la collecte et à l’analyse de données, a été créée en 2020. 

C’est également en ce sens que le Programme Prioritaire de Recherche « Sport de très haute performance » d’un montant de 20 millions d'euros a été lancé en 2019.

L'Agence nationale du sport

Groupement d’intérêt public, l’Agence nationale du sport (ANS) est née d’un modèle partenarial entre l’État, le mouvement sportif, les collectivités territoriales et leurs groupements, et les acteurs du monde économique. Ses missions principales sont de renforcer la performance sportive et de contribuer au développement des activités physiques et sportives pour toutes et tous.

En savoir plus

La maximisation du home advantage : « Gagner en France »

En complément du programme « Ambition Bleue », qui s’inscrit dans une logique de long terme, la démarche « Gagner en France » vise à agir sur l’ensemble des leviers déterminants de la performance en vue des Jeux de Paris 2024. L’objectif : capitaliser sur le fait de jouer à domicile pour intégrer le top 5 des nations olympiques et le top 8 des nations paralympiques dès 2024.
Cette stratégie repose sur deux piliers majeurs :

Des moyens conséquents sont déployés pour offrir aux athlètes un cadre de vie et d’entrainement optimisé, avant et pendant les Jeux. 

Pour leur permettre de se familiariser avec le matériel utilisé lors des compétitions, un matériel identique sera mis à leur disposition sur les sites d’entrainement et de préparation terminale.

Pendant les Jeux, de nombreux sites seront dédiés à l’entrainement et à la récupération des athlètes : l’INSEP sera exclusivement réservé à l’équipe de France et des sites de récupération seront accessibles à proximité de chacun des lieux de compétition. Un soin particulier a également été accordé à l’aménagement du village olympique et paralympique afin d’offrir aux sportif des conditions de logement optimales.

En 2024, les 560 athlètes olympiques et 242 athlètes paralympiques formerontune seule et même équipe : unie par les mêmes emblèmes et un même slogan, mais aussi soudée grâce à des temps forts de cohésion, d’échange et de partage d’expériences, à l’image des Soirées et des Week-end Bleus.

Pour bénéficier du soutien et de l’encouragement de leurs proches, chaque athlète bénéficiera d’au moins 4 billets par session de compétition. Plus largement, c’est la France toute entière qui soutiendra son équipe, à travers la mise en place du club France de la Villette et de carrés de supporters français pendant les épreuves.

L'équipe de France unifiée au Weekend bleu
L'équipe de France unifiée au Weekend bleu / Crédits : Philippe Millereau KMSP
Des athlètes olympiques et paralympiques habillés en bleu blanc rouge font une photo de groupe.

La maison de la performance

Pendant les Jeux, le lycée Marcel Cachin de Saint-Ouen, situé à proximité immédiate du village des athlètes, sera entièrement dédié à la délégation tricolore. Les sportifs pourront y bénéficier de services complémentaires à ceux proposés au village des athlètes : des espaces d’entraînement, un espace de récupération, un espace médical et des salles de débriefing.

Lire le communiqué de presse

Un accompagnement global de l'athlète

Un accompagnement global des athlètes est mis en place pour leur permettre d’être pleinement concentrés sur leurs objectifs sportifs.

Les athlètes français bénéficient de divers dispositifs d’aide à l’emploi : des conventions d’insertion professionnelle dans le secteur privé et des conventions d’aménagement de l’emploi dans le secteur public. 

En complément, des aides personnalisées peuvent leur être versées par l’ANS, afin de leur garantir un niveau de ressources minimum. Divers outils sont également déployés pour les accompagner en vue de leur reconversion.

Les moyens de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans le sport de haut niveau ont été renforcés, notamment à travers le développement et la valorisation de la plateforme Signal-Sports

Des actions de prévention et de signalement sont également déployées pour mieux accompagner les sportifs sur la question du harcèlement et sur celle de l’antidopage.

Les sportifs bénéficient d’un accompagnement renforcé dans la parentalité, notamment à travers la mise en place d’un soutien financier dédié. 

Des actions de sensibilisation et d’accompagnement personnalisé sont également déployées, et seront renforcées avant les Jeux, pour préserver leur santé mentale.

Le ministère des Armées et ses équipes se mobilisent pour les Jeux !

Le ministère des Armées, incubateur unique de sportifs de haut niveau, compte parmi son personnel civil et militaire un peu plus de 200 sportifs de haut niveau, dont 150 qui se préparent actuellement avec l’espoir d’être sélectionnées pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Découvrir les athlètes du ministère des Armées

Ressources utiles

Partager la page


Restez informés

Pour recevoir les prochaines actualités du Gouvernement, il vous suffit d’activer les notifications. Vous en recevrez quelques unes par semaine.