L’info.gouv du 10 juillet : aide publique, gazole non routier et Ariane 6

Publié 10/07/2024|Modifié 10/07/2024

Aide publique aux partis et groupements politiques, mesures de soutien aux entreprises du bâtiment et des travaux publics ou encore lendemain du lancement inaugural de la fusée Ariane 6... Découvrez les actualités gouvernementales du 10 juillet 2024.

Législatives

L'aide publique aux partis et groupements politiques, régie par la loi n°88-227 du 11 mars 1988, est divisée en deux parts égales :
  • la première part est allouée selon les résultats des élections à l'Assemblée nationale,
  • la seconde part est destinée aux partis représentés au Parlement.
Pour verser la première part à la suite des élections législatives de cette année, le ministère de l'Intérieur et des Outre-mer publie la liste des candidats  présentés par les partis et groupements politiques, conformément au décret n° 2015-456 du 21 avril 2015.

Gazole non routier : une aide pour aider les petites entreprises du BTP

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno Le Maire, annonce des mesures de soutien aux entreprises du bâtiment et des travaux publics.
Les entreprises du secteur du BTP, dont le nombre de salariés n’excède pas 15, pourront bénéficier, au titre de leur consommation 2024, d’un accompagnement équivalent à 5,99 centimes par litre de gazole non routier (GNR), dans la limite d’un montant maximal de 20 000 euros. Il sera versé en début d’année 2025.
Un projet de loi visant à réduire les délais de paiement des administrations publiques pour améliorer la trésorerie des entreprises est en cours de rédaction.
Le Gouvernement annonce également la tenue au cours des prochaines semaines d’un Conseil national de la construction et de la rénovation qui abordera l’ensemble de ces sujets et des thématiques propres au secteur du BTP, dans la poursuite des travaux des Assises du BTP qui ont eu lieu en 2023.

Succès du lancement inaugural d’Ariane 6

Le nouveau lanceur lourd européen Ariane 6 a effectué avec succès son premier décollage depuis le Centre spatial guyanais, le mardi 9 juillet 2024, à 16h heure locale en Guyane (21h heure de Paris).
Ce moment constitue un moment historique pour l’Europe spatiale.
Au lendemain du décollage, découvrez ce qu'est un mini-lanceur.
Un mini-lanceur, qu'est-ce que c'est ?
Un mini-lanceur, qu'est-ce que c'est ? / Service d'information du Gouvernement
Un mini-lanceur, ou micro-lanceur, c'est tout simplement une petite fusée.

Elle mesure plusieurs dizaines de mètres de hauteur, mais c'est beaucoup plus petit que les fusées traditionnelles.

Question : 
Mais à quoi ça sert ?

Réponse : 
Un mini-lanceur permet de mettre de petits satellites en orbite autour de la Terre. Ils permettent de se connecter avec son smartphone, d'utiliser  des applications comme la météo et le gps. Ils collectent des informations pour améliorer nos activités humaines et préserver l'environnement.

C'est l'une des différences avec les fusées traditionnelles, qui mettent en orbite des satellites beaucoup plus importants. 

Ces petites fusées coûtent aussi moins cher, car elles sont plus petites et certaines sont réutilisables. Plusieurs entreprises françaises, soutenues par France 2030, vont bientôt produire ces mini-lanceurs propulsés avec des carburants moins polluants que ceux utilisés pour les fusées traditionnelles. 

Pour résumer : un mini-lanceur permet de mettre en orbite de manière très flexible des petits satellites, depuis n'importe quel point du globe. Les petits satellites en orbite basse vont permettre d'apporter à nos sociétés modernes de nouveaux services,  pour améliorer notre quotidien.

Pour plus d'informations : france2030.gouv.fr

Partager la page


Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de info.gouv.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !