L'université de Bordeaux - Campus Périgord se modernise

France relanceTransition écologiqueEducation|Publié le : 13/06/2024
logo France Relance
Entreprise

Université de Bordeaux - Campus Périgord

Aide reçue

51 200 000

Mesure

Rénovation énergétique des bâtiments publics

Localisation

Nouvelle-Aquitaine

Vous aussi bénéficiez des mesures du Plan de relance :

51,2 M€ pour le plan de rénovation de l’université de Bordeaux : nouveaux bâtiments, optimisation des équipements de chauffage, de ventilation et de climatisation, et de développement des énergies renouvelables.

La mesure

Un plan d’investissement massif dans la rénovation énergétique des bâtiments publics est mis en oeuvre à destination de l’État. Une enveloppe de 4 milliards d’euros, répartie entre les collectivités territoriales et l’État, doit permettre de financer des projets de rénovation énergétique de bâtiments publics : le changement de fenêtres, de chaudières, l’isolation, etc. L’objectif est de réduire la consommation d’énergie liée à ces bâtiments.
Ce projet a été cofinancé par l'Union européenne.
Ce projet a été cofinancé par l'Union européenne. / Source : Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères

La belle histoire

L’université de Bordeaux conduit un vaste plan de rénovation de ses bâtiments, d’optimisation des équipements de chauffage, de ventilation et de climatisation, et de développement des énergies renouvelables. Ce plan est soutenu à hauteur de 51,2 millions d’euros par le plan France Relance, au titre de la Rénovation énergétique des bâtiments publics.
Il s’étend à tous les sites de l’université de Bordeaux, notamment au site de la Grenardière, à Périgueux, qui accueille 1 200 étudiants. Le « campus Périgord » regroupe l’Institut universitaire de technologie, l’Institut droit et économie et l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation.
Sur ce campus, des travaux d’un montant de 275 000 euros permettront la mise en place de systèmes de régulation performants pour adapter le chauffage des locaux à leur utilisation effective et la remise à niveau de toutes les installations. La chaudière au fioul sera également remplacée par une chaudière à condensation. Les travaux sont prévus pour l’été 2021.

Le témoignage

« Ces travaux d’optimisation des équipements permettront de consommer moins d’énergie, tout en améliorant le confort des étudiants et du personnel de l’université. Les nouveaux marchés que nous signons ont des objectifs de performance, pour allier rénovation énergétique et qualité de vie au travail », Thierry Decadt, directeur de l’immobilier à l’université de Bordeaux.

.

Pour bénéficier de cette mesure

Un plan d’investissement massif dans la rénovation énergétique des bâtiments publics est mis en œuvre à destination de l’État, notamment pour le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, mais aussi des collectivités territoriales.

Planderelance.gouv.fr

Vous avez aimé ce portrait ?
N'hésitez pas à le partager !

Vous souhaitez faire découvrir ce portrait à votre entourage ?