Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.

1,4M€ de France relance pour une 3e ligne de déshydratation à la biomasse

France relanceTransition écologique|Publié le : 17/04/2024
logo France Relance
Entreprise

Sidésup

30 employés

Aide reçue

1 400 000

Mesure

Décarbonation de l’industrie – Soutien à l’investissement pour l’efficacité énergétique et l'évolution des procédés

Localisation

Centre-Val de Loire

Vous aussi bénéficiez des mesures du Plan de relance :

le groupe a bénéficié d’un soutien de 1,4 million d’euros du plan France Relance pour financer la mise en place d'une 3e ligne de déhydratation fonctionnant à la biomasse.

La mesure

La décarbonation de l’industrie a pour objectif d’accompagner les entreprises industrielles dans l’investissement d’équipements et de procédés moins émetteurs de CO2. Cela passe notamment par l’utilisation de sources de chaleur moins polluantes comme la biomasse ou les Combustibles Solides de Récupération (CSR).
Ce projet a été cofinancé par l'Union européenne.
Ce projet a été cofinancé par l'Union européenne. / Source : Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères

La belle histoire

Sidésup est une filiale du groupe coopératif Cristal Union créée en 1970 par des agriculteurs et sucriers du Loiret. L’usine de déshydratation produit des pellets (des petits granulés) de pulpes de betteraves et de luzerne pour l’alimentation animale, ainsi que des granulés de bois pour le chauffage domestique.
Le site d’Engeville dispose de 2 lignes de séchage pour ses productions. La première fonctionne au gaz naturel et la seconde est équipée d’un four à biomasse. La culture de la luzerne biologique est en forte croissance. Afin de s’aligner à cette augmentation, Sidésup souhaite investir dans une troisième ligne de déshydratation. L’usine peut actuellement traiter 4 000 hectares de culture de luzerne par an, ce nouvel équipement lui permettra d’augmenter sa capacité de 50%.
La ligne de déshydratation fonctionnera avec un générateur d’air chaud alimenté à partir de biomasse. Ce projet s’inscrit dans une démarche éco-responsable pour limiter la consommation d’énergie et réduire les émissions de gaz. Sur un montant de 6 millions d’euros, le groupe a bénéficié d’un soutien de 1,4 million d’euros du plan France Relance qui lui assure une mise en fonction des nouveaux équipements dès le début de l’année 2022. L’entreprise recrutera alors entre 3 et 5 personnes

Le témoignage

« Cet investissement permet d’augmenter le mix énergétique de l’usine vers la biomasse et donc de réduire les émissions de CO2. Cette aide du plan France Relance permet aux industriels de passer le cap vers des conversions énergétiques vertueuses », Jean-Marie Bélière (directeur)

Vous avez aimé ce portrait ?
N'hésitez pas à le partager !

Vous souhaitez faire découvrir ce portrait à votre entourage ?

Restez informés

Pour recevoir les prochaines actualités du Gouvernement, il vous suffit d’activer les notifications. Vous en recevrez quelques unes par semaine.