252 000 € de France relance pour les Bières de Montmorillon

France relanceIndustrie|Publié le : 13/06/2024
logo France Relance
Entreprise

Bières de Montmorillon

8 employés

Aide reçue

252 000

Mesure

Fonds de soutien à l’investissement industriel dans les territoires

Localisation

Nouvelle-Aquitaine

Vous aussi bénéficiez des mesures du Plan de relance :

La brasserie investit dans de nouvelles machines de brassage, de fermentation et d’embouteillage. L’achat de ces nouveaux équipements, d’un coût total de 800 000 euros, est soutenu à hauteur de 252 000 euros par le plan France Relance.

La mesure

Doté de 400 millions d’euros d’ici à 2022, le Fonds de soutien à l’investissement industriel dans les territoires vise à soutenir les projets d’investissement industriel qui participent à la dynamique économique d’un territoire. Avec l’ambition de maintenir ou créer des emplois, de gagner en compétitivité ou encore de contribuer à la transition écologique, ce fonds assure notamment le financement de création ou d’extension de sites industriels et de modernisation d’outils de production.

La belle histoire

La Brasserie de Montmorillon, fondée en 1843 dans une petite commune de Poitou, produisait une bière très largement vendue en France pendant la première moitié du XXe siècle, avant de fermer en 1963. François Guillon a repris la marque en 2015 et a créé un nouvel outil de production. Les 8 salariés de la micro-brasserie fabriquent aujourd’hui 1 200 hectolitres par an de bière certifiée biologique, au logo inspiré de la marque d’origine.
Elle produit également de la limonade et s’apprête à lancer un cola. Pendant la crise sanitaire, la brasserie a réussi à maintenir son chiffre d’affaires, malgré la fermeture des cafés et restaurants, en se tournant vers la vente au détail en caves, épiceries fines et magasins bio. Avec le maintien de ce canal de vente et la réouverture des bars, la brasserie de Montmorillon prévoit de doubler sa production en 2021.
La brasserie investit dans de nouvelles machines de brassage, de fermentation et d’embouteillage. L’achat de ces nouveaux équipements, d’un coût total de 800 000 euros, est soutenu à hauteur de 252 000 euros par le plan France Relance. Il permettra de multiplier la production par 5, voire par 10 avec l’achat de fermenteurs supplémentaires. La brasserie prévoit de recruter au moins 2 personnes en production

Le témoignage

« Nous sommes aujourd’hui au maximum de notre capacité de production : il était temps d’investir. Le plan France Relance nous aide à acheter de nouveaux équipements, et permet de convaincre la banque avec un dossier de financement plus solide. » (François Guillon, président)

Pour bénéficier de cette mesure

Retrouvez toutes les informations sur la mesure « Soutien à l’investissement et la modernisation de l’industrie » du plan France relance sur :

planderelance.gouv.fr

Vous avez aimé ce portrait ?
N'hésitez pas à le partager !

Vous souhaitez faire découvrir ce portrait à votre entourage ?